Vous êtes ici : Compagnie Le Tourbillon » spectacle » La Sarabande des Arbres

La Sarabande des Arbres

«Quand les nuages sont pleins, il pleut à verse sur la terre. L’arbre reste à l’endroit où il est tombé, que ce soit vers le sud ou vers le nord. Car un arbre conserve une espérance : même s’il est coupé, il peut renaître encore, il ne cesse d’avoir de nouveaux rejetons…».

  • Durée

    1h

  • Tout public

    à partir de 10 ans

  • Type

Distribution

Conteuse

Nathalie Galloro

Musicienne

Madeleine Lefèbvre

Photos

Le Spectacle

Nathalie Galloro, conteuse, et Madeleine Lefebvre, violoniste, ont créé ensemble ce spectacle mettant à l’honneur les arbres et les contes philosophiques.

 

Poésie des mots, enchantement de la musique, font de chacune de ces représentations un moment privilégié de découvertes et d’émerveillement.

Paroles et musique se mêlent, s’interpellent, s’entrelacent, vous invitant à faire de ces arbres votre famille d’adoption !

 

L’arbre prodigieux

Conte indien d’après Henri Gougaud

« A l’autre bout du monde, dans un pays aride, vivait autrefois un arbre prodigieux. Sur la plaine, on ne voyait que lui…

Où comment l’homme découvre que les mauvais fruits ne peuvent être séparés des bons…

 

Le Rossignol

Conte indien d’après Henri Gougaud

On raconte qu’un roi d’Occident de grande intelligence s’ennuyait. Ses gestes étaient las et ses silences déconcertants. Plus rien ne le faisait vibrer.

Mais un beau matin, du plus bel arbre de son jardin, un chant s’est échappé…

Ce souverain endormi allait alors découvrir les formes multiples de la beauté…

 

Le mensonge de la vérité

Conte indien d’après Edouard Brasey

« Après avoir questionné le monde des hommes, le jeune noble idéaliste s’est tourné vers la nature, et il a longuement interrogé les arbres…

Ce conte philosophique entraîne le public vers le mode paradoxal où la vérité finit par éclater !

 

La Famille d’arbres

Histoire courte de Jules Renard

« C’est après avoir traversé une plaine brûlée de soleil que je les rencontre. Ils ne demeurent pas au bord de la route, à cause du bruit. Ils habitent les champs incultes, sur une source connue des oiseaux seuls.… »

 

Un rare sens du détail et de l’observation, une langue précise et élégante, donnent à chaque sujet une présence vibrante d’émotion. Ici les arbres sont à l’honneur !

Crédit photo : Coralie Houillon