Vous êtes ici : Compagnie Le Tourbillon » spectacle » Perdre ses pas

Perdre ses pas

Une valise à la main, ils sont 40 amateurs débarquant des horizons les plus divers, ils montent sur scène pour dire et chanter l’urgence de vivre, l’audace du départ ou la douceur d’un retour. Ils font dérailler les préjugés, laissent à quai les idées toutes faites.

Attention au départ, veuillez sauter dans leur train pour un voyage pas comme les autres.

Distribution

Conception - mise en scène - formation

Nathalie Galloro

Laurent Varin

Assistant

Romain Ravenel

Formation chant et voix

Nathalie Pierson

Coordination

Laurent Varin

Photos

Le Spectacle

Il s’agit d’une adaptation de la pièce de théâtre des Pas Perdus de Denise Bonal par le compagnie Le Tourbillon. Ce projet met en marche 120 personnes dont 40 amateurs sur scène 12 écrivains à la rédaction de l’adaptation, 60 choristes, un plasticien et une équipe de travail, des retraitées au tricot, des témoins qui livrent leur parcours via des enregistrements, des personnes pour retranscrire cette parole …Le tout sous la houlette d’une équipe professionnelle aguerrie et expérimentée.

 

CE PROJET EST RECONDUCTIBLE POUR TOUTE DEMARCHE SOUCIEUSE DE FAIRE DERAILLER LES PREJUGES, DE RENCONTRER L’AUTRE DANS UN MOMENT FESTIF !

 

 

HISTORIQUE

 

Si la compagnie LE TOURBILLON s’est intéressée de près à Denise BONAL c’est parce que cet auteur avait à cœur  de faire venir au théâtre ceux qu’on ne voit jamais et que cette question entrait en forte résonance avec les préoccupations du Tourbillon.

En effet depuis 20 ans maintenant, Le Tourbillon travaille sur LES’ENFERMEMENTS sous toutes leurs formes physiques, psychologiques, fantasmés ou réels… : ceux qu’on s’inflige, ceux imposés, ceux dans lesquels on se réfugie et tant d’autres.

 

La question pour les directeurs artistiques était de savoir si la créativité pouvait être une clef de libération et si oui, dans quelle mesure le trousseau pouvait il passer de main en main pour la joie de tous !

Cette question mène la compagnie vers tous les publics : prisons ; universités ; maisons de retraite ; foyers AMLI ; école, collèges, lycées ; particuliers, foyers d’hébergement, hôpitaux ; structures pour handicapés mentaux, IRTS, écoles de commerce, chambre d’agriculture, entreprises, communautés d’Emmaüs…

 

De rencontres en rencontres, soucieuse de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, plus, ou qui se la voit trop souvent confisquée, elle dégage sa  ligne artistique et propose à ceux qui croisent son chemin : D’ETRE VU, ENTENDU, RECONNU »

Pour ce faire elle met en œuvre ses compétences artistiques, développe la transversalité avec des disciplines multiples comme le chant et la musique et s’entoure d’une équipe où savoir être et savoir faire  sont de mise.

 

 

OBJECTIFS

 

  • Etre vu, entendu, reconnu.
  •  Jouer. Chanter. Ecrire.
  • Un projet ouvert à tous : sur ou hors scène.
  • Œuvrer au «  miracle sociologique »
  • Trouver sa place et faire de la place.
  • Brasser
  • Proposer.

 

 

MODE OPERATOIRE

 

L’action théâtre regroupe 12 personnes sur 18 mois :

  • 6 artistes, (comédiens, musiciens, metteurs en scène)
  • 4 techniciens,
  • 1 personne attachée à la production,
  • 1 personne chargée de communication

 

L’action théâtre compte

  • Séances de conte en vue d’établir le contact,
  • Interview afin de récolter la parole de chacun,
  • Ateliers d’écriture pour théâtraliser cette parole,
  • Ateliers de théâtre et de chant (40 comédiens volontaires),
  • Répétitions pour 60 choristes.
  • Moments de création pour 15 tricoteuses et une vingtaine de plasticiens…

 

 

SUCCÈS

 

  • 1400 spectateurs touchés par ces différences qui s’assemblent !
  • Pérennité des liens tissés entre les participants  au-delà du projet.
  • Participation de l’ensemble des quartiers de Metz et au-delà (Emmaüs Peltre)
  • Joie d’une parole collective porter haut.
  • Brassage détonnant, rencontres inespérées !
  • OUVERTURE…